Maison de la Photographie Nord Pas de Calais TRANSPHOTO.net
 
 


Vincent Perez
Identités !

Exposition du 20 octobre au 30 novembre 2017
Vernissage le vendredi 20 octobre 2017 à 18h30 - Entrée libre le soir du vernissage

Tarifs / Horaires d'ouverture


" Je suis Suisse, enfant d’émigrés, d’un père espagnol et d’une mère allemande. La France est le pays où j’ai le plus vécu. Ma femme est née à Dakar d’une mère bretonne et d’un père sénégalais. Nos enfants sont un mélange de ces cinq pays. Eux se sentent français et sénégalais. Moi je ne sais pas. Je suis ce mélange culturel. Je me sens européen. Je me sens citoyen du monde. Mais quelle est mon identité culturelle ?

J’envie ceux qui sont rattachés à une appartenance claire et forte et en même temps j’aime être en dehors de tout, comme si cela me permettait de m’immerger et d’absorber naturellement nos différences. Quand Jean- Luc Monterosso m’a fait l’honneur de m’inviter à la Maison Européenne de Photographie, j’ai décidé d’accomplir un travail fait pour cette occasion, autour de la thématique identitaire.

LES PARISIENS
Karim Diallo et Jocelyn Armel Bindickou dit “Le Bachelor” m’ont ouvert leur quartier du métro Château Rouge où un bout d’Afrique s’y est installé depuis des années. Ici, s’égrène une succession de portraits réalisés selon un principe d’immédiateté. Je ne voulais pas de clichés mis en scène mais des images croquées dans le quotidien des badauds et des habitants du quartier. Rencontres fortuites, soudaines, hasardeuses ; quelques secondes rognées sur leurs journées, le temps d’un petit échange. Une proposition ? C’est pour faire un portrait de Parisien, un portrait de vous ? Si c’est oui, la prise de vue, faite dans l’élan de la rencontre.

En passant une partie de l’été dans le quartier, j’ai découvert ces parisiens-là. Ils se connaissent entre eux, ils ont des habitudes, ils vivent, se rencontrent, se sapent, se montrent, échangent, palabrent, chacun a une identité, un rôle. En dehors du quartier, chez les blancs ce n’est pas la même histoire, ils n’ont plus cette identité me disent-ils, certains m’ont même confié qu’ils devenaient invisibles. On ne nous regarde plus, on fait partie d’un groupe identifié, les africains. Au travers de mon objectif les liens se tissent. Je suis invité au mariage d’un des grands sapeurs parisiens. Réunion dans la joie. Là aussi se succèdent des portraits instantanés où chacun revendique qui il est, cultivant son apparence, comme pour dire “je suis moi et je suis fier de mon identité”. La photographie est ici un témoignage, mais aussi une revendication : “Nous sommes des parisiens dans un quartier de Paname”.

LES RUSSES
Je vais en Russie depuis plus d’une vingtaine d’années et aujourd’hui je prépare, avec l’écrivain Olivier Rollin, un ouvrage photographique. Ce livre a pour but d’offrir un autre regard sur un peuple fort, profond et généreux qui m’a profondément marqué. “Le coeur des Russes est aussi vaste que la Russie”, dit le prince Michkin dans L’Idiot de Dostoïevski. C’est ce que j’ai ressenti avec chaque voyage. Ici les images captent le quotidien des Russes, là où ils travaillent et dans leurs vies de tous les jours. Malgré la propagande anti-occidentale, ou comme chez nous la propagande anti-Russe, ils nous ont ouvert leurs portes et nous ont accueilli avec sincérité. Les années “Union Soviétique” ont accaparé l’identité des Russes. L’individualisme s’est rangé derrière l’idéologie du communisme. Aujourd’hui certains Russes semblent regretter cette période, disant que la vie d’avant était plus facile. Aujourd’hui leur vie est complexe, partagée entre un besoin d’émancipation individuelle et une retenue profondément liée à l’histoire du pays. Cette ambivalence incarne l’âme slave telle que je me la représente. La France et la Russie ont une longue histoire. Elle semble ancrée dans leur patrimoine.
Si au départ j’ai voulu photographier nos différences, au final, je n’ai photographié que nos ressemblances. Le livre consacré à cette série de photographies sortira à l’automne 2017 aux éditions Delpire."

Vincent Perez

 

Exposition réalisée en partenariat avec
la Maison Européenne de la Photographie


 
 

Horaires Maison de la Photographie

Ouvert jeudi et vendredi de 10h à 18h, samedi et dimanche de 14h à 18h.
Attention : en raison d'événements privés, il est possible que la Maison de la Photographie soit fermée au public certains jours.
Merci de consulter notre site internet avant votre visite.

Tarifs :
Normal 8€
Réduit 5€ ( Carte étudiant, seniors + 65ans , demandeurs d’emplois, détenteurs de carte famille nombreuse )
Gratuit ( Enfants de - 8 ans, bénéficiaires du RSA, personnes à mobilité réduite + 1 accompagnant et lors du vernissage de l’exposition).

Informations au 03 20 05 29 29
ou par mail : bureau@maisonphoto.com
 
   
 

   (C) 2003 - 2006 . Design & software Maisonphoto.com .