Maison de la Photographie Nord Pas de Calais TRANSPHOTO.net
 

  BOURSE A LA CREATION # 1


              


Voir les résultats complets : Maison de la Photographie Nord Pas de Calais TRANSPHOTO.net 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005 - 2007- 2008 - 2009




BRUNO SANTOS (Portugal), lauréat de la bourse 2001    [voir la galerie]


Il a gagné !
Bruno Santos remporte plusieurs prix dont le principal reste pour lui une commande photographique. Notre lauréat se voit commander un travail sur la ville de Lille qui sera exposé à la prochaine édition du festival Transphotographiques qui se tiendra à Lille en mai 2002. Pour l'aider dans sa réalisation, le fabricant d'objectifs Sigma lui offre un bon d'achat de 5 000fr plus un chèque de 5 000fr. Les Transphotographiques de Lille ajoutent 5 000fr de défraiement. Joli coup !

Voici le contenu de la lettre du lauréat Bruno Santos qui nous éclaire sur son projet : " Dans ma démarche, je veux induire, plutôt que montrer des évidences…en construisant mes images à la frontière de l'imaginaire et du réel. C'est comme une recherche intime des sensations qu'on éprouve dans la ville. Le travail que je présente évoque plus un univers de suggestion qui a pour fil conducteur la réalité urbaine portugaise actuelle. Je privilégie la subjectivité à un reportage plus documentaire et rigoureux. Les protagonistes présents ou absents, constituent un immense univers d'inconnus. A travers ces photos je cherche à établir avec le spectateur une relation, lui rafraîchir le regard et partager avec lui le même langage inconscient. Dans les grains d'argent j'essaie de faire se réfléchir toute la beauté de l'éphémère et faire naître l'émotion." Ouf ! Tout un programme ! Au-delà des discours, le jury a beaucoup apprécié l'univers très personnel de Bruno Santos. Olivier Spillebout, président des Transphotographiques de Lille a tenu à ajouter : "Bruno Santos l'emporte avec un dossier original choisi avec beaucoup de difficultés parmi une centaine de dossier de grandes qualités". Bruno va donc photographier la ville de Lille cet hiver et le résultat de ce reportage subjectif sera exposé lors de l'édition 2002 des Transphotographiques. A suivre…



La bourse à la création initiée par Réponse Photo en partenariat avec Sigma et les Transphotographiques de Lille récompense une démarche d'auteur. En plus du lauréat, Bruno Santos, nous publions ici un extrait des quatre finalistes. Encore bravo à tous !



LES AUTRES FINALISTES :

DENIS ALLARD (Paris)

Ce qui est remarquable dans le dossier de Denis Allard et qu'on ne peut malheureusement pas montrer dans le magazine, c'est l'adéquation entre la nature des photos (reportage en n&b, traduction du mouvement, bonne gestion du flou) et le support choisi pour le présenter.
( impressions jet d'encre sur papier à matière Canson) Denis vient de finir ses études d'histoire de l'Art et aimerait vivre de la photo : " Je démarche les rédactions des magazines à Paris et en province pour essayer de décrocher des piges mais ce n'est pas facile. Ma source d'inspiration reste dans la veine classique. Cartier-Bresson et Depardon. Je m'intéresse surtout à l'humain dans la ville. J'ai réalisé toutes ces photos au grand angle et parfois avec mon 50 mm f :1,4 et du film Kodak TMax 100. "




ANTOINE CATARINO (Morteau) :

Le contenu de la lettre de motivation d'Antoine Catarino résonne comme une prémonition : " ce travail est issu de mon premier voyage à New York en mars 2001. Babylone ou Gotham ? Moment fatidique où le fantasme nourri par le cinéma va se cogner à la réalité. " Dans tous les cas par ces montages d'images qu'il a baptisé " composites ", Antoine a très bien traduit l'énergie de la ville avec un réel talent de graphiste.



LUDOVIC GUYOT (Paris) :

Ludovic s'est attaché à montrer des signes qui font l'image de la ville : signalisations, enseignes lumineuses….
Un ensemble original : "travailler sur la ville c'était pour moi avoir une approche sensible et directe. Regarder, observer ces couleurs chaudes et blafardes sans négliger les plus infimes détails. "





PATRICK DEVRESSE (Dainville) :

Après Paris, Venise, Budapest, Prague a suivie. Les capitales européennes m'ont toujours inspirées. On déambule, on se laisse imprégner. On se lève tôt et, tel une éponge, on absorbe les lumières et les ombres. "Patrick a concouru avec un dossier magnifiquement présenté qui a été très remarqué.



JEAN-MICHEL REGOIN (Ruaudin) :

C'est beau une ville la nuit, pourrait être le titre du travail très accompli de Jean-michel Regoin. Sur une dizaine d'images, cet infirmier de 42 ans a retranscrit un univers où l'être humain a disparu. " C'est peut-être parce que dans mon boulot j'ai affaire à des gens toute la journée…Ce que je recherche c'est plutôt les traces de l'humain. J'explore les dérives de l'éclairage artificiel, j'obtiens parfois des dominantes qui sont des heureuses surprises…Merci de votre initiative. On peut dire qu'à réponse Photo vous ne vous moquez pas des amateurs. Cela fait 15 ans que je fais sérieusement de la photo et le simple fait d'avoir été remarqué m'encourage beaucoup. "

Extrait du Magazine REPONSES PHOTO de Décembre 2002



Article paru dans le Nord Eclair du 18 janvier 2002


 
 
Article paru dans le La Voix du Nord du 20 janvier 2002
 
     
 

   (C) 2003 - 2006 . Design & software Maisonphoto.com .