Maison de la Photographie Nord Pas de Calais TRANSPHOTO.net
 
 


Nicolas GROSPIERRE
Les bureaux ovales

Exposition du 6 février au 1er mars 2014
Vernissage le jeudi 6 février à 18h30
Entrée libre

   


American Village, Montevallo, Alabama © Nicolas Grospierre


Le Bureau Ovale, siège du pouvoir exécutif américain, est à la fois unique et universellement connu. Et ce à tel point qu’il peut être considéré comme l’incarnation spatiale du pouvoir exécutif. En dépit de cette unicité (mais peut etre egalement à cause d’elle), il existe plus de 25 répliques grandeur nature du Bureau Ovale, disséminées à travers le territoire américain. Toutes identiques, de par leur forme, mais toutes différentes de par leur décoration intérieure, certaines étant les témoins de différents présidents, tandis que d’autres sont plus généralement l’incarnation de l’idée de cet espace particulier.

Cette capacité de cet espace à se reproduire lui-même suggère que la transformation du Bureau Ovale d’une simple pièce en un symbole peut être en partie expliquée par son architecture. Les répliques du Bureau Ovale sont à la fois les preuves matérielles et également les instruments de ce processus.

Ce phénomène a des conséquences de grande portée mais également contradictoires. En termes d’espace, il dilue le sentiment de géographie, de locatio, mais promeut en revanche l’Ovale au rang de forme géométrique universelle. En termes de durée, ce phénomène accélère l’Histoire, mais fige le Temps. Symboliquement, il renforce le prestige de la Maison Blanche, mais le déprécie aussi, en rendant le Bureau Ovale presque banal.

Les Bureaux ovales explore la dimension architecturale de ce phénomène et envisage ses implications symboliques, à travers une exposition composée d’une typologie photographique de toutes les répliques, ainsi que de plusieurs vidéos. Enfin, l’exposition propose un éventail varié d’interprétations de ce phénomène, sous la forme d’une riche documentation iconographique : dessins, graphiques, statistiques, photographies. Ces documents fournissent des réponses variées et équivoques concernant l’archéologie du Bureau Ovale, son rapport avec le pouvoir et avec les médias, et tentent d’expliquer la raison de la multiplication d’un espace dont l’orignal est considéré comme unique.


Nicolas Grospierre (1975) est un photographe, d’architecture principalement, mais aussi un artiste travaillant dans le champs élargi de la photographie. Il a grandi en France et vit en Pologne depuis 1999. Il a fait des études de sciences politiques et de sociologie à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris puis à la London School of Economics avant de se consacrer a la photographie.
Son travail de photographe est orienté d’une part sur des projets de nature documentaire, et d’autre part sur des projets plus conceptuels. Son travail documentaire est souvent une exploration de la mémoire collective de l’architecture moderniste, et les espoirs qui y furent liés, maintenant que l’idéologie utopiste la soutenant s’est dissoute.
D’un autre coté, ses travaux conceptuels sont des sortes de jeux intellectuels, mettant en oeuvre des images tres attrayantes, ou également des installations photographiques.



www.grospierre.art.pl/


Nicolas Grospierre a été soutenu pour la réalisation de son projet par l’Institut Adam Mickiewicz, l'ambassade américaine à Varsovie et la Panswtowa Galeria Sztuki de Sopot.



 
 
Maison de la Photographie
Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 18h,
le samedi de 14h à 18h.
Informations : 03 20 05 29 29

ou par mail : bureau@maisonphoto.com
   
   
 

   (C) 2003 - 2006 . Design & software Maisonphoto.com .